Appel à communications

Le thème général proposé pour cette occasion est l’innovation, concept largement utilisé aujourd’hui dans de nombreux domaines. Historiquement associées à des pratiques de création, les disciplines du design entretiennent une étroite connivence avec l’innovation et cette connivence tend à leur apporter une légitimité nouvelle alors que l’innovation est invoquée autant par le secteur commercial et industriel que par l’institution publique, les organismes communautaires et la société civile pour engendrer des transformations jugées aujourd’hui nécessaires.

Ce thème général sera décliné selon deux axes. D’une part, nous souhaitons examiner cette sorte de fascination pour le changement et l’innovation sociale et politique qui prend ses racines dans la critique du nouveau management public et l’engouement pour la démocratie représentative et qui s’est largement amplifiée avec la récente crise économique. Cette injonction tous azimuts pour l’innovation a conduit plusieurs praticiens et chercheurs à se questionner sur une extension possible du domaine du design. Mais quel rapport l’innovation, de plus en plus étroitement intégrée à des pratiques professionnelles réglées, entretient-elle avec la transformation organisationnelle, sociale et politique de notre monde ? Quel rôle le design joue-t-il dans ce contexte ? Quelle est sa contribution au renouvellement des cadres de notre existence ?

Ces interrogations nous amènent également à analyser certaines des difficultés qu’elles génèrent pour le projet disciplinaire du design. Comment assumer une telle extension du champ du design vers des objets aussi intangibles que des collectifs d’êtres humains ? Comment inscrire cette évolution dans la trajectoire historique qu’a suivi la profession depuis sa mise en débat dans le cadre de la conférence organisée par la Museum of Modern Art de New York en 1946 et dont le titre, Conference on industrial design, A New Profession, portait déjà en lui le ferment de nos interrogations actuelles ?

Alors que la ville de Montréal s’apprête à accueillir l’ensemble de la communauté du design dans le cadre du Sommet mondial du design qui se tiendra à l’automne 2017, cette réunion représente une occasion unique de mobiliser les chercheurs en vue de cet événement, de préciser les enjeux de la recherche en design et d’assurer l’apport de cette recherche aux discussions qui auront lieu lors de ce sommet.

Dans ce cadre, le comité d’organisation du colloque souhaite recevoir des propositions de communication issues de toute la communauté de la recherche en design. Lors du colloque, deux axes de recherche seront privilégiés. Un premier vise à explorer la contribution de la recherche en design à la compréhension des problématiques concernant :

  • L’usager et les technologies : interaction, collaboration, augmentation
  • La santé : impasses et solutions dans les soins, l’administration et la politique
  • Les services à la collectivité et la qualité de la vie citoyenne
  • L’usager-réseau et la communauté
  • La consommation : management du désir et accompagnement de la raison
  • Les formes du souci environnemental : normes et pratiques
  • Le souci de l’altérité : populations vulnérables et intégration sociale

Un second axe concerne l’état actuel de la réflexion sur le design comme objet, forme d’expertise et discipline scientifique. On s’intéressera donc à :

  • L’éducation en design
  • L’éthique du designer
  • Les philosophies, les théories et les concepts du design
  • Les méthodes de la pratique et de la recherche en design
  • La genèse, l’histoire et l’avenir du design

Les thèmes apparaissant dans ces deux listes ne sont pas exhaustifs. Les personnes intéressées à soumettre une communication sur un thème différent de ceux indiqués sont tout de même priées de préciser s’il s’agit d’une recherche sur le design ou sur des problématiques particulières.

Les personnes intéressées à soumettre une communication dans le cadre de ce colloque doivent le faire avant lundi le 31 août 2015.

Les textes soumis ne doivent pas dépasser 20 000 signes, espaces comprises, incluant les références.

Pour soumettre une proposition, veuillez vous rendre sur le site du 10e rassemblement des ARD à cette adresse :

APPEL FERMÉ